Flâneries dans la Grande écurie du château de Versailles

 

Une matinée ensoleillée

Un lieu prestigieux

Des chevaux de race magnifiques

Des écuyers au petit soin

Une salle de spectacle tout en bois

Deux enfants joyeux et rieurs

Voilà une visite qui donne envie d’en voir plus avec le spectacle La Voie de l’Ecuyer chorégraphié par Bartabas

matinales versailles

matinales versailles

matinales versailles

matinales versailles

matinales versailles

matinales versailles

matinales versailles

matinales versailles

matinales versailles

matinales versailles

matinales versailles

matinales versailles

matinales versailles

Les matinales à La Grande écurie de Versailles

Jusqu’au 10/07/16, tous les dimanches de 10h à 12h – départ des visites toutes les 20 min (dernier départ 11h20)

10€/adulte et 8€/enfant de – 12 ans

Réservation possible sur la FNAC…

 

Nos petits découvrent Paris avec Violette Mirgue { album coup de coeur }

violette mirgue

 

Voilà une bien jolie collection que nous venons de découvrir, celle des aventures de la souricette Violette Mirgue!

Le 4ème album vient tout juste de sortir et nous fait voyager à travers la capitale : Opéra, Montmartre, Gare du Nord, le Vème arrondissement avec la rue Mouffetard et le jardin du Luxembourg, les Quais de Seine et le Louvre, sont toutes les étapes de cette drôle d’enquête.

Pour que le spectacle puisse avoir lieu à l’Opéra Garnier, Violette Mirgue doit retrouver tous les petits danseurs qui ont été effrayés par le chat Chacripan. Les indices :  les plumes de leurs tutus…

L’album est bien adapté aux enfants de 3 à 7 ans. Les illustrations sont en pleine page, très riches et colorées. On peut travailler sur les couleurs avec les plus petits…

Bouba et Frisquette adorent le regarder et retrouver les monuments parisiens qu’ils connaissent si bien! Un vrai coup de coeur familial ♥

Pour compléter la lecture, un jeu de cherche et trouve d’où je suis sortie vainqueur!

violette mirgue

violette mirgue

violette mirgue

violette mirgue

violette mirgue

violette mirgue

violette mirgue

violette mirgue

Je vous invite à vous rendre sur la page des Editions Privat  et de Violette Mirgue pour connaître les prochaines dédicaces et albums à venir!

♦ album offert ♦

Easy les popcakes! { avec Family Food Stars Haba }

popcakes1

J’aime les popcakes.

Mes enfants aiment les popcakes.

Les amis de mes enfants aiment les popcakes.

Mais, autant j’apprécie les manger, autant j’appréhende le moment où je dois monter les boules sur les bâtons et les recouvrir de chocolat ou autre couverture colorée.

J’avoue avoir acheté une fois des pistoles de Candy Melt, et ne pas avoir réussi (ou compris!) comment recouvrir entièrement et joliment les gâteaux. Le résultat était tellement moche que j’ai du tout recommencer (la grosse loose) et les recouvrir finalement de chocolat noir.

Après tout le plus simple est souvent le meilleur.

Heureusement, un moule miracle est arrivé dans ma cuisine.

Haba propose un moule spécialement étudiée pour les enfants apprentis cuisiniers (les petits gourmands surtout!). En silicone, supportant des températures de -40°c à +230°c (vive les glaces en formes de coeur!), il a un bord bien renforcé pour que la pâte à gâteau trouve plus difficilement le chemin du four que du carrelage. 

Haba, bien connu pour ses beaux jouets en bois et ses jeux de société pour enfants, facilite aussi la cuisine avec nos petits! Au choix, moules à glaces, à gâteaux, à popcakes, brochettes-snacks dinosaures, et j’en passe…

Pour faire ces beaux popcakes en forme de coeur, de fleur, de couronne et de papillon, deux étapes essentielles.

D’abord, on fait cuire la pâte à gâteau dans le moule. Une fois les popcakes refroidis, on démoule. 

Ensuite, on lave le moule. On verse délicatement du chocolat dessert, que l’on aura préalablement fait fondre, dans chaque cavité. On insère chacun des popcakes dans le chocolat, on plante les bâtonnets en diagonale et on met au frigo pendant une heure!

popcakes5

popcakes3

pocakes2

♦ produit offert ♦

Un joli porte-clé en plastique dingue {DIY fête des pères}

plastique dingue

La semaine dernière, je suis allée acheter du plastique dingue.
Fou et dingue sont vraiment deux adjectifs qui collent bien à ce drôle de matériau. Mais j’avoue que « magique » est celui qui me vient spontanément à l’esprit.

Comme c’est si bien expliqué sur la pochette, on le décore, on le découpe et on le passe au four 5 minutes environ (voir beaucoup moins). Abracadabra, la jolie main de mon fils se transforme en main de lilliputien!

Nous avons fait des porte-clés, mais on peut aussi faire des bijoux, des pendentifs…c’est vraiment génial! Surtout, on pense à faire un trou AVANT cuisson avec sa perforeuse (voir deux trous l’un sur l’autre, pour un trou plus grand) si besoin est.

Il est préférable de choisir des crayons de couleurs dont les pigments sont bien riches comme les maxi crayons Giotto Bébé.

plastique dingue

plastique dingue

plastique dingue

plastique dingue

plastique dingue

plastique dingue

plastique dingue

plastique dingue{ }

La délivrance

La délivrance

Deux ans après ma décision de me reconvertir professionnellement, je peux ENFIN fièrement vous dire que je suis sur le point d’être professeur des écoles titulaire!

L’an dernier, j’avais mis toutes les chances de mon côté pour réussir le concours

Depuis septembre, je suis la maîtresse à mi-temps de trente petits de 3 ans (oui, ils sont presque tous de fin d’année!).

J’ai essuyé leurs larmes, réconforté, bordé pour la sieste, mouché leurs nez morveux, écouté, complimenté sur les belles robes ou les bottes de pluie Elsa des filles. Je me suis enthousiasmée devant les imitations de super-héros des garçons. MAIS surtout j’ai pu apprécié avec bonheur leurs progrès en langage, en dessin, en mathématiques!

Les premiers mois n’ont pas été faciles. Heureusement, j’ai eu plaisir à entendre maintes fois que la classe de petite section étant la plus difficile, je n’aurai aucun mal par la suite avec une classe de CM2! (oui un professeur des écoles est capable d’enseigner auprès d’enfants de 2 à 10 ans)

A côté de ma vie d’enseignante, j’avais ma vie d’étudiante (et je ne parle pas de ma vie de famille!). A 33 ans, je me suis retrouvée à valider un Master d’enseignement pour pouvoir être titularisée! Autrement dit, devoirs sur table, devoirs maison, et mémoire de fin d’année…

Je ne vais pas vous mentir, cette année de formation est compliquée, surtout lorsque l’on est maman. Je n’ai jamais eu l’esprit serein, à jongler entre ma classe (et les six visites!) et la fac. J’ai passé mes dimanches à bosser, mes vacances avec mes cahiers. J’étais au bout du rouleau au mois de mai. Mon homme et mes enfants ont dû suivre le rythme. 

– Je ne parle même pas du blog (qui fête ses 3 ans, youhouhou) que j’ai laissé de côté – 

Je suis depuis une semaine en pleine crise de procrastination, et après tout, je n’ai aucune raison de culpabiliser! Je profite de ma réussite!